Le Canton de Sorbiers en question...

Le Canton de Sorbiers en question...

Le canton de Sorbiers est une division administrative du département de la Loire créée par le décret du 26 Février 2014, totalisant 33 565 habitants répartis sur 162,91 Km2. Il est composé de 13 communes : Sorbiers (7868 hbts) - La Talaudière (6496 hbts) - La Fouillouse (4314 habts) - Saint-Héand (3535 hbts) - L’Etrat (2684 hbts)- Saint-Christo-en-Jarez (1842 hbts) - Cellieu (1636 hbts) - La Tour-en-Jarez (1462 hbts) - Saint-Romain-en-Jarez (1192 hbts)- Valfleury (701 hbts) - Marcenod (680 hbts) - Fontanès (658 hbts) - Chagnon (497 hbts).

Le 21ème canton de la Loire est semi-rural ce qui lui confère une qualité de vie indéniable avec un système de « ville à la campagne ». On y trouve le confort de vie urbain, avec des commerces de proximité apportant toutes les commodités nécessaires, sans ses désagréments.

Bénéficiant d’une proximité immédiate avec la ville de Saint-Etienne à laquelle il est relié par l’autoroute A47, le canton de Sorbiers a connu et connaît encore aujourd’hui une forte évolution démographique. En effet, le canton a vu son nombre d’habitants augmenter de 60% entre 1968 et 2009 (passant de 20 002 à 38 883 habitants). En outre, cette attractivité se traduit par un taux de chômage inférieur à la moyenne départementale.

En revanche, ce territoire, extrêmement diversifié et dont certains villages ont su conserver leur authenticité, est tributaire de services publics mis en danger par la politique régionaliste, imposée par l’UMPS. Dans cette hypothèse les zones rurales du canton, peu représentées, peu écoutées et oubliées des politiques publiques seront alors les premières à en pâtir.

Enfin la disparité du prix du foncier et un maillage médico-social approximatif sont les marqueurs d’un entretien de la voirie départementale trop souvent aléatoire.

Dans ce contexte, le besoin de changement et l’envie d’un regard neuf posé sur nos problématiques contemporaines se traduisent concrètement dans les urnes par une progression constante du Front National. L’avenir positif qu’il incarne et les mesures efficaces qu’il propose ont donc été honorés par des résultats électoraux remarquables et prometteurs : 16,86% aux cantonales de 2011, 19,26% aux présidentielles de 2012 et 23,49% aux européennes de 2014.